Réussir comme coiffeur




Le métier de coiffeur a été déplumé de sa notoriété d’autrefois. On le réservait aux gens moins éduqués. J’ai moi-même eu un préjugé défavorable envers ce métier que j’ai découvert dans la vingtaine. Tristement, j’ai été gênée longtemps d’avoir choisi cette voie, par peur du jugement des autres. Mais j’ai découvert une industrie magnifiquement diversifiée. Être coiffeur est tellement plus que de se limiter à l’action de couper ou colorer les cheveux. Le volet humain est si important, l’apprentissage est constant et le travail sur soi-même est quotidien. Les opportunités sont multiples: coiffeur en salon, coiffeur pour des projets créatifs, formateurs, propriétaire de salon, gestionnaire… Mais que faut-il vraiment pour réussir dans ce beau métier?


1. Pour devenir bon, il faut se former continuellement


Comme dans tout, pour devenir un bon coiffeur, il faut pratiquer encore et encore. Le cours de base qui nous est offert ici au Québec est, comme son nom le dit: de base. Je le compare souvent à l’étape du CEGEP, c’est bien, mais pas suffisant pour vraiment développer une carrière. Il faut ensuite prendre une multitude de formations sur des sujets bien précis: la coupe, les traitements, la coloration, la coupe pour homme, les techniques de coloration, la couverture de cheveux blancs, la connaissance des produits… Le prix d’une journée de formation avancée en coiffure varie 250$ à 850$ généralement, parfois même plus. Un coiffeur devrait s’investir dans au moins une journée de formation par saison.

2. Avoir un mentor


Comme dans plusieurs domaines, il est important d’être constamment inspiré et guidé afin de s’élever dans le domaine qui nous passionne. Le monde de la coiffure est un monde de rock star. Nous avons nos propres « coiffeurs vedettes » qui sont connus à travers toute notre industrie. Avec la magie des réseaux sociaux, il est donc facile de s’en inspirer quotidiennement. Lorsqu’on a la chance de travailler dans un salon où l’on peut avoir un mentor qui nous prend sous son aile, c’est le summum. Il faut en retirer le maximum! Trouvez-vous un mentor, et suivez-le! Soyez inspirés!

3. Pratique, pratique, pratique…


Il n’y a pas de secret à la réussite: la pratique est ce qui nous rendra un expert! Et cela mérite d'être répété parce que c'est vrai. Vous devez vous assurer que vous êtes familiarisé avec un certain nombre de techniques et d’outils. Puis, pratiquer toutes ces nouvelles techniques que vous devrez maîtriser pour être le meilleur coiffeur possible. Temps morts? Pratique. Annulation de dernière minute? Pratique. Vous avez participé une formation? Pratique. Voilà la clé!

4. Développer sa confiance


Être quotidiennement entouré de gens et faire face à la clientèle est le plus souvent très agréable. Le grand privilège que nous avons comme coiffeur est de littéralement transformer la vie des gens… Le sentiment unique de fierté, lorsque les clients quittent le salon et qu’ils sont heureux et reconnaissants, est dur à battre! C’est un boost pour la confiance en soi! Il faut donc être en mesure de tenir sur cette vague lorsque les expériences plus difficiles surviennent. Comment réagir à un client insatisfait, à une critique blessante, à un commentaire qui nous ébranle? Il faut être fort et tenter de ne rien prendre personnel. Pour cela, on doit travailler sur soi et arriver à contrôler cette petite voix intérieure. Simple à dire, mais les années d’expérience façonneront votre confiance personnelle.

5. Être à l’écoute


Être un bon coiffeur signifie écouter vos clients de plusieurs façons. Il est vrai que beaucoup d’entre eux adoreront partager avec vous les hauts et les bas de leur vie. Vous devez montrer votre considération et votre intérêt en écoutant. La visite chez le coiffeur est à propos des clients, c’est un moment privilégié qu’ils s’offrent.

La capacité d'écoute est ce qu’il y a de plus important lors de la consultation initiale avec votre client. Il est important de clarifier exactement ce qu'ils attendent de leur service pour éviter les problèmes de communication. Avant de commencer votre service, il est impératif que vous et votre client soyez sur la même page.

6. Être honnête


Les coiffeurs doivent connaître la forme du visage et les types de cheveux pour créer des looks qui conviennent à leurs clients.. Ils doivent également être honnêtes sur ce qui semble bon et proposer des recommandations pour créer un style qui reflète les tendances et qui leur convient. C'est une très bien qu’ils soient satisfaits de leur nouveau look lorsqu'ils sortent, mais il vaut mieux s'assurer qu'ils sont tout aussi heureux un mois plus tard.

Qui ne s’est jamais sauvé en douce pour ne pas avoir à composer avec la réaction de sa cliente à la caisse? L'une des principales sources de malentendu est la facturation des services. Cela se produit parce que les clients ne connaissent pas la structure de la liste de prix du salon ni tous les services nécessaires pour arriver au résultat désiré. Il est donc stratégiquement important que de communiquer le prix des services avant de commencer, de manière à éviter le malaise à la fin de la visite, rendu à la réception. Si vous proposez un service supplémentaire à votre cliente, assurez-vous d'indiquer les coûts. Un prix inattendu pourrait ruiner une excellente relation entre un coiffeur et sa cliente.

7. Être généreux


La générosité est ce qui vous permettra de vivre une carrière heureuse et enrichissante. Être généreux de son temps est essentiel à la réussite, autant avec la clientèle qu’en investissement dans son développement personnel. Le milieu de la coiffure est un domaine de service, il faut donc aimer servir les gens, être là pour eux. Ne comptez surtout pas les heures! Voyez-le comme un engagement important dans votre propre potentiel. Soyez généreux avec vos collègues, l’altruisme a sa place dans notre industrie, elle est même nécessaire. Le fait d’aider ses collègues et le salon pour lequel on travaille, devient rapidement gratifiant puisque la dynamique en est positivement influencée grâce à nous.


Ce n’est pas tous les jours facile, mais c’est certainement un apprentissage quotidien enrichissant. Rappelez-vous pourquoi vous avez choisi ce beau métier au départ et revenez toujours à l’essentiel: votre motivation première et vos valeurs personnelles.


79 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout